Lorsqu’on est en litige avec un tiers devant le tribunal, la représentation par un avocat est en principe obligatoire, notamment s’il s’agit d’un contentieux judiciaire. Cela dit, le choix de cet auxiliaire de justice ne doit jamais se faire à la légère. En effet, l’issue d’un procès est rarement prévisible à l’avance. À titre d’exemple, en matière pénale, les peines prononcées peuvent largement varier en fonction de la pertinence de l’intervention de l’avocat. Pour parler particulièrement du droit de la communication, il s’agit d’un domaine à la fois vaste et évolutif. L’importance du rôle de l’avocat se trouve donc ici encore accrue.

Comment choisir un bon avocat

L’avocat aura à assister son client durant toute la durée du litige. En réalité, c’est lui qui assurera l’essentiel du travail de la défense. C’est pourquoi il est important de le choisir avec attention. Comme on parle précisément du droit de la communication, le mieux est d’opter pour un avocat spécialisé dans ce domaine. Actuellement, il n’est plus compliqué de trouver une assistance juridique, il suffit de taper trouvervotreavocat.com sur les moteurs de recherche sur internet pour avoir accès à toute une liste d’avocats. Pour déterminer le choix définitif, il suffit de se référer à des critères de compétences. Pour ces auxiliaires de justice, leur notoriété est surtout fondée sur le nombre de contentieux qu’ils ont défendu avec succès. L’avocat choisi doit également être un expert en droit de la communication et doit être à même de proposer aux clients la solution la plus pragmatique pour éviter les contentieux trop longs et onéreux.

L’étendue du droit de la communication

Avec les énormes progrès technologiques dans le domaine de l’internet et l’avènement des réseaux sociaux, le droit de la communication s’est trouvé largement élargi, devenant de plus en plus complexe. La législation qui encadre ce domaine est par conséquent très vaste et est rarement à la portée de simples profanes. En pratique, ce domaine est souvent étroitement lié au droit commercial puisqu’il traite de tous les contentieux liés à la publicité et la concurrence. L’assistance d’un avocat ne se limite donc pas seulement aux règlements de litiges devant le tribunal. En réalité, cet auxiliaire de justice conseille également ses clients dans la conduite des relations professionnelle avec les différents partenaires commerciaux et encadre la rédaction des actes juridiques pour qu’ils soient conformes aux normes en vigueur. Ce rôle préventif est même en pratique beaucoup plus important dans la mesure où il permet d’éviter les contentieux qui ne sont jamais simples dans la pratique.